TecHopital.com

 

Travail en 12 heures : les pièges à éviter pour les DRH

PARIS, 10 avril (Direct Hôpital) – De plus en plus de services cherchent à passer à une organisation du travail en 12h. Si elle est appréciée des agents hospitaliers, elle peut poser des problèmes aux directeurs de ressources humaines.

Passage aux 35h, pénurie de personnel, contraintes budgétaires… Autant de raisons qui expliquent que "61% des personnels en établissement de soins sont en horaires atypiques", a expliqué Jean-René Ledoyen, responsable de la filière des directeurs de soins à l'École des hautes études en santé publique (EHESP), lors du colloque organisé par l'Association pour le développement des ressources humaines dans les établissements sanitaires et sociaux (Adrhess) sur le thème "la gestion du temps de travail à l'hôpital en 2013 : le dernier des gisements ?", le 4 avril à Paris.

La conférence régionale des directeurs des ressources humaines (DRH) hospitaliers d'Ile-de-France y a présenté une étude sur la gestion du temps de travail dans les établissements de soins. Sur les 49 établissements interrogés, tous ont un ou plusieurs services avec une organisation du travail en 7 à 8 heures par jour, mais 71% comptent &eacu

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/
Agenda