TecHopital.com

 

http://www.canyon.fr/

Un an après la création du respirateur low cost MakAir, une centaine de machines envoyées en Inde

Crédit: MakAir
Crédit: MakAir

PARIS, 2 juin 2021 (TecHopital) - Le respirateur low cost MakAir, conçu pendant la première vague de l'épidémie de Covid-19 par le collectif nantais Makers for Life, va dorénavant bénéficier à l'Inde, qui devrait recevoir d'ici mi-juin une centaine de machines pour faire face à la pandémie.

Le projet, lancé en mars 2020, a été porté par un collectif de 200 , des bénévoles, en partenariat avec des universitaires et médecins nantais, les CHU de Nantes et Brest et avec le concours du CEA, mais aussi le groupe Seb qui fabrique aujourd'hui les machines. "Les bénévoles ont travaillé très dur pendant un an", a assuré à TecHopital Baptiste Jamin, entrepreneur nantais et cofondateur du collectif Makers for Life.

Le résultat s'appelle MakAir, un respirateur "plutôt low cost et que l'on peut produire en masse", et surtout pouvant traiter des patients Covid.

"C'est un projet développé en , le plan de la machine a été dessiné par les Makers for Life et ces plans sont maintenant disponibles sur internet", a expliqué Baptiste Jamin.

Depuis, "nous avons continué à travailler sur nos machines, ça a été long, mais on ne s'est pas arrêté. Aujourd'hui, il s'agit de préparer 100 machines qui vont être envoyées en Inde dans les prochaines semaines", a-t-il annoncé.

E

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait