Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

"Un investissement de 90 M€ nécessaire pour la modernisation des blanchisseries hospitalières" (rapport Geist)

Crédit : TecHopital/Geneviève De Lacour
Crédit : TecHopital/Geneviève De Lacour

PARIS, 19 novembre 2019 (TecHopital) - 80% des blanchisseries hospitalières seraient en deçà du seuil de rentabilité, selon un rapport du cabinet de conseil Asterès, réalisé pour le compte du Groupement des entreprises industrielles de services textiles (Geist) afin d'explorer les coûts d'exploitation et d'investissement des blanchisseries hospitalières.

Dans ce rapport, intitulé "Blanchisseries hospitalières, des coûts à ne pas sous-estimer" et daté de novembre 2019, le cabinet de conseil Asterès estime "le besoin d’investissement national pour la modernisation des blanchisseries à plus de 90 millions d’euros TTC par an". Une estimation réalisée à partir de la base de données des coûts par activité, aussi appelée "base d'Angers", outil de référence pour l'étude des comptabilités hospitalières.

"Il s’agit là d’une estimation centrale. Nos ensembles d’hypothèses "basses" et "hautes" aboutissent respectivement à une estimation plancher de 69 millions d’euros par an et une estimation plafond de 136 millions d’euros par an", précisent les auteurs.

La base d'Angers porte sur la production des hôpitaux, sur leurs charges financières et sur l'emploi. Plus spécifiquement, il s'agit de coûts moyens par poste de charge (personnel, fournitures, eau notamment) et par unité d'œuvre. Dans le cas des blanchisseries hospitalières, l'unité d'œuvre correspond à 1 kg de linge lavé. Asterès a donc exploité les données financières agrégées des années 2015 et 2016 et la fiche des "ratios sur données qualitatives" de l'année 2010.

Le document de 43 pages, commandé par les représentants des blanchisseries industrielles, dresse ensuite un état des lieux peu favorable aux blanchisseries gérées en interne ou mutualisées. "80% des blanchisseries hospitalières seraient en deçà du seuil de rentabilité estimé à une production de 3 tonnes par jour", un chiffre fourni, selon les auteurs, par l'Union des responsables de blanchisseries hospitalières (URBH). "Pour favoriser les gains d’efficience, les autorités encouragent donc la mutualisation des capacités".

La modernisation des blanchisseries représenterait entre 1,7% et 3,4% des investissements des hôpitaux publics.

L'étude montre également que "seuls 20% des hôpitaux français" ont décidé d'externaliser totalement l'activité de blanchisserie auprès de prestataires privés. "Par comparaison, cette part est de 80% en Europe."

1,6 euro par kg de linge lavé en moyenne

Le cabinet de conseil poursuit: "Les blanchisseries hospitalières supportent des coûts d’exploitation fortement disparates qui s’établissent le plus souvent entre 1 et 2 euros par kg de linge lavé, avec une moyenne à 1,6 euro. Pour une production quotidienne de 5 tonnes, cela représente un coût annuel de 2 millions d’euros. A l’échelle du pays, la dépense annuelle d’exploitation avoisine 600 millions d’euros."

Et de compléter: "Ce coût moyen au kilogramme de linge s’avère supérieur d’au moins 25% à celui des blanchisseries privées."

"Les coûts sont inversement corrélés aux volumes. Suivant une analyse régionale, lorsque les quantités de linge s’accroissent d’une tonne, la dépense unitaire s’abaisse de 0,15 centime. Cela représente 10% du coût moyen sectoriel."

En matière de productivité moyenne, celle "d’un agent affecté à l’entretien des textiles est de 200 kg par jour. Pour comparaison, les agents des blanchisseries privées affichent une productivité bien supérieure (environ 360 kg par jour et par agent pour les linges médicaux). La performance varie sensiblement suivant les types de structure. Elle atteint près de 230 kg dans les CHU contre 130 kg au sein des Ehpad", souligne le rapport.

A noter qu'"hors frais de sous-traitance, le personnel concentre plus de 60% des charges. Suivent les achats de linge et d'habillement (15%) puis les dotations aux amortissements (7%)".

Quant à l’investissement nécessaire à la création ou à la modernisation d'une blanchisserie hospitalière, il "atteint plusieurs millions d’euros", notent les auteurs. "Nous avons relevé un coût moyen total de 740.000 euros TTC par tonne de capacité quotidienne additionnelle. Pour une blanchisserie de 5 tonnes par jour, la dépense moyenne est de 4,5 millions d’euros. La part consacrée aux équipements est en moyenne de 500.000 euros TTC par tonne de capacité quotidienne. Pour la création d’une blanchisserie ex nihilo, les coûts fixes poussent la facture à 900.000 euros TTC par tonne de capacité quotidienne", indiquent-ils.

"A capacités journalières équivalentes, la création d’une blanchisserie industrielle revient 40% moins cher dans le secteur privé que dans le public", chiffrent-ils. "Les achats de matériel sont plus de deux fois moins importants dans le privé que dans le public. Les blanchisseries privées opèrent généralement 14 heures par jour quand les unités hospitalières ne sont pour la plupart ouvertes qu’environ 8 heures." Et "à production quotidienne équivalente, une blanchisserie privée exploite deux fois moins de matériels qu’une blanchisserie hospitalière".

Enfin, les auteurs suggèrent que l'absentéisme serait plus fréquent au sein des blanchisseries hospitalières qu'au sein des établissements privées, en comparant le taux d'absentéisme de 8,1% du personnel non médical (ATIH 2015), aux 3,9% enregistrés au sein des industries privées.

Blanchisseries hospitalières: des coûts à ne pas sous-estimer

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://new.abb.com/fr/sante
https://www.ecophon.com/fr/connaissance/hc---noise-affects-quality-of-care/

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions