TecHopital.com

 

https://journees-achat-hospitalier.com/

Un jeune médecin sur deux s'intéresse aux tendances de l'architecture hospitalière (sondage)

Crédit: Fotolia/everythingpossible
Crédit: Fotolia/everythingpossible

"Ça m'intéresse, mais on n'en parle pas souvent"... C'est l'affirmation plébiscitée par 47% des participants au sondage (en ligne, auto-administré) réalisé par le magazine des jeunes médecins What's up doc?, lorsqu'ils sont interrogés sur leur perception des grandes tendances de l'architecture hospitalière.

Parmi les 147 répondants, ils sont même 21% à se déclarer prêts à changer de site pour un établissement à la pointe. Près de 12% d'entre eux n'ont pas en revanche une idée claire des enjeux de l'architecture hospitalière; quand 14% estiment a fortiori que les problématiques immobilières sont "bien loin" de leur exercice.

Selon ce même sondage, près de six jeunes médecins sur 10 jugent pourtant qu'il "serait plus que temps" que leur établissement soit reconstruit ou modernisé. Une position partagée par 12% d'insatisfaits, souhaitant une amélioration de leur lieu de travail alors même qu'il est relativement récent. Moins d'un tiers d'entre eux, seulement, se déclarent satisfaits de leur établissement.

Interrogés sur les dimensions architecturales les plus problématiques pour eux, une majorité de jeunes médecins pointent les espaces de travail comme les bureaux et les chambres de gardes (59%), ainsi que l'accès au site et les difficultés de stationnement (57%).

Arrivent ensuite "l'état des murs" (37%), "l'absence de wifi" (36% tout de même), "le nombre de pas à faire par jour et le temps perdu" en conséquence (33%), "la rareté de toute espè

Pour accéder à la suite de l’article, vous pouvez :
  • Soit vous inscrire sur notre site ou vous identifier si vous êtes déjà inscrit
    Pour vous inscrire, cliquer ici.
    Pour vous identifier, cliquer ici .
  • Soit accepter les cookies de performance et de suivi. Ceux-ci nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
http://amc.ukr.fr/don/
Agenda