Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-01-Page-de-contact-HIT.html?utm_medium=email&utm_campaign=FR-20190521-TDS-0-MLT-EVT-HVF-0-salon-HIT-2019&utm_source=Event&utm_term=&utm_content=contact
http://www.canyon.fr/

Un partenariat entre le CHU de Nîmes et GE sur l'évaluation clinique du calcul de la dose maximale à la peau

Le CHU de Nîmes a lancé une évaluation clinique du calcul de la maximale à la peau en radiologie interventionnelle, basée sur un outil de suivi et d’optimisation de la dose de rayons X DoseWatchTM* proposé par General Electric Healthcare, a annoncé l’industriel américain dans un communiqué.

Dans son communiqué, GE Healthcare définit ainsi la dose maximale à la peau, qui "correspond à la dose émise directement par l’équipement à laquelle s’ajoute la dose rétrodiffusée produite par le patient".

"Compte tenu des multiples incidences ou angulations de l’arceau pendant la procédure, des spécificités de la table et du patient, cette valeur ne peut pas être calculée simplement à partir des grandeurs dosimétriques fournies par l’équipement, et un calcul à la main peut prendre plusieurs heures voire des jours", rapporte encore l’industriel.

"L’objectif de cette évaluation est de valider le calcul de dose maximale à la peau proposé par la solution DoseWatch à la fin des interventions de radiologie et cardiologie interventionnelle par rapport à des mesures réelles de dose", précisé Joël Greffier, physicien médical au CHU de Nîmes, cité dans le communiqué.

"Ce partenariat clinique avec le CHU de Nîmes va nous permettre de confirmer la fiabilité du calcul de la dose maximale à la peau de notre solution et d’évaluer les bénéfices d’un indicateur calculé de façon automatique et systématique en termes de qualité de soin du patient et de gain de temps pour la définition du suivi nécessaire", explique Claire Steinville, chef de produit clinique GE Healthcare pour la solution DoseWatch.

Selon GE, le suivi de la dose est d’autant plus important que, dans son rapport sur la sûreté nucléaire et la radioprotection, l’autorité de la sûreté nucléaire (ASN) a rappelé le caractère prioritaire du contrôle de la maîtrise de la dose en imagerie médicale et dans l’imagerie interventionnelle.

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.journees-ihf.com/
Les offres
Agenda

Inscrivez-vous gratuitement à TecHopital.com

okSoyez informé des nouveautés du site
okRéagissez et commentez les articles
okRecevez la newsletter premium

Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l'exercer en adressant un courrier électronique à admin@apmnews.com ou par courrier postal à APM International, 33 avenue de la République, 75011 Paris.

Civilité
Nom*
Prénom*
Email*
Mot de passe*
(6 caractères minimum)
Etablissement
Fonction*

En validant cette inscription vous aurez accès au contenu du site TecHopital.com et vous nous autorisez à traiter et à transmettre vos informations personnelles conformément aux termes de la loi.  (Notice légale )

Cochez cette case pour accepter ces conditions