Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

Une blanchisserie interhospitalière en construction dans la Drôme

La future blanchisserie interhospitalière Vals de Drôme (projection). Crédit: CH de Valence
La future blanchisserie interhospitalière Vals de Drôme (projection). Crédit: CH de Valence

En 2011, le matériel et les locaux des blanchisseries hospitalières de Valence et du CH du Valmont (Montéléger) "commençaient à être vétustes", a raconté Christophe Lemaire, ingénieur au centre hospitalier (CH) de Valence, à TecHopital. Il a alors été décidé de reconstruire. Et d'en profiter pour coopérer.

Deux opportunités se présentaient aux partenaires: exporter leur activité sur le site de Saint-Vallier (hôpitaux Drôme Nord) et agrandir les locaux existants, ou bien construire à partir de zéro sur un terrain propre. La blanchisserie de Saint-Vallier n'étant "pas forcément prévue" pour une extension, c'est la deuxième option qui a été retenue.

Le CH de Valence et ses deux clients, Die et Crest, avec le CH du Valmont, ont alors fondé un groupement de coopération sanitaire (GCS) pour mener à bien le projet. Baptisé "blanchisserie interhospitalière Vals de Drôme", il est administré par Eric Poirot, directeur adjoint du CH de Valence. Christophe Lemaire en est le responsable d'exploitation.

Des quatre partenaires, l'hôpital du Valmont était celui qui disposait de suffisamment de terrain libre sans être trop éloigné de Valence. C'est donc à lui qu'est revenue la signature d'un bail emphytéotique au profit du GCS, pour une superficie de 3.000 mètres carrés dans sa zone technique.

En décembre 2014, un jury composé des directeurs des établissements membres du GCS et de professionnels extérieurs a sélectionné un maître d'½uvre (Berthouly mandataire, AAGroup architecte, BETEM, ASSYTEM et JENSEN équipementier) parmi trois équipes regroupant des architectes, des bureaux d'études, des entreprises du bâtiment et des industriels du secteur de la blanchisserie. Les 8 millions d'euros que coûte le projet seront entièrement financés par un emprunt du GCS blanchisserie interhospitalière Vals de Drôme.

Ouverture en janvier 2017

D'ici un an, le nouveau bâtiment de 2.700 m2 prendra du service et le relais des blanchisseries actuelles de Valence et du Valmont. Il aura une capacité de traitement de 6,5 tonnes de linge par jour, soit la somme des capacités actuelles (respectivement 5,5 tonnes et 1 tonne). Une extension à 10 tonnes est possible en l'état du projet.

Trois associations et un établissement d'hébergement pour personnes âgées dependantes (Ehpad) figurent déjà parmi les futurs clients de la blanchisserie interhospitalière.

La mutualisation des locaux, du matériel et des "process" devrait permettre des économies, a souligné Christophe Lemaire, évoquant la réduction du nombre d'agents à 30, contre 37 actuellement en cumulé sur Valence et Le Valmont. Tous garderont leur statut actuel pour être mis à disposition du GCS par les hôpitaux.

La pose de la première pierre, fin janvier, a été l'occasion pour les deux équipes de se rencontrer et d'échanger. C'est un premier pas, selon Christophe Lemaire, qui anticipe quelques difficultés lorsque le moment de fusionner les organisations sera venu.

Au fil des années, les agents "ont pris des habitudes", a-t-il analysé. Trouver un fonctionnement "un peu plus professionnel" exigera donc de tenir compte des "particularités de chacun". Un groupe de travail impliquant les agents s'est constitué en ce sens, afin de préparer la nouvelle organisation et de parer aux éventuelles dissensions.

Autres chantiers pour le responsable d'exploitation: gagner en efficience en harmonisant les textiles des établissements membres du GCS, et améliorer les flux entre la blanchisserie et l'hôpital. Afin de réduire le trafic entre ces deux points, les ingénieurs ont notamment opté pour un réceptacle à linge sale convertible en armoire. Un contenant plus adapté au linge de retour vers l'hôpital après lavage.

Pierre Martin

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda