Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

UniHA attribue à une entreprise vosgienne un marché de linge plat sans rejets toxiques

Le réseau coopératif d’achats hospitaliers UniHA a décidé d'attribuer à l'entreprise TGL Tissus Gisèle située à La Bresse (Vosges) et spécialisée dans le linge professionnel, un marché de linge plat (draps de lit, taies, alèzes) afin de respecter la réglementation environnementale des blanchisseries hospitalières.

"La particularité de l'entreprise TGL Tissus Gisèle est d'utiliser pour lisser les draps un apprêt à base de fécule de pomme de terre", a indiqué Jérémy Bucia, acheteur national UniHA interrogé par TecHopital.

"Les vêtements et le linge tissés à l'étranger, en Asie, en Afrique du Nord, pays où les réglementations environnementales sont moins contraignantes qu'en Europe, emploient des apprêts chimiques pouvant être irritants, allergènes, toxiques, voire cancérigènes: des hydrocarbures, des pesticides, des COV, etc."

"Les toxiques se trouvent dans l'apprêt utilisé pour le tissage des linges. Or les produits que nous avons choisis tissés par TGL ne contiennent pas cet apprêt chimique", explique Jérémy Bucia. "Elle emploie de la fécule de pomme de terre, de l'amidon, qui se dégrade naturellement dans l'environnement".

"UniHA avait déjà confié des marchés de grand linge plat au fournisseur vosgien". Il a donc demandé "à un laboratoire de recherche d'analyser les substances chimiques et toxiques contenues dans ces draps". Ils se sont révélés "exempts de toute trace chimique, de produit allergène et cancérigène et de pesticides", a indiqué le réseau dans son communiqué publié fin novembre. "C'est principalement ce qui a permis à la même entreprise de se voir attribuer le nouveau marché qui entre en vigueur en janvier 2019."

A noter que depuis janvier 2018, la réglementation européenne prévoit de durcir les critères de rejets des blanchisseries hospitalières qui ne respectent pas les nouvelles normes de rejets de substances dangereuses dans l'eau, avec un barème de taxes qui vont s'intensifier en 2020.

Enfin, "pour ce qui concerne la qualité du drap, deux grammages différents sont disponibles de manière à s'adapter aux besoins des hôpitaux", a précisé UniHA.

Le Journal officiel a publié le 6 octobre 2017 l'arrêté destiné à limiter les rejets de substances dangereuses dans l'eau (RSDE).

Partagez cet article

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
https://www.techopital.com/contact.php
Les offres
Agenda