Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92

 

TecHopital.com

 

https://www.pall.com/en/medical/landing/20-years-fr.html?utm_source=techopital&utm_medium=banner&utm_campaign=20-years-fr

UniHA et Resah s’associent pour fournir des surblouses aux secteurs sanitaire et médico-social

Crédit: Shutterstock
Crédit: Shutterstock

PARIS, 23 avril 2020 (TecHopital) - Les deux centrales d'achats Resah et UniHA ont annoncé le 22 avril dans un communiqué commun s'être associées pour fournir un million de surblouses en tissu aux établissements de santé et médico-sociaux.

Face aux difficultés d'approvisionnement en surblouses jetables en non-tissé qui risquent de se prolonger "en raison d'une offre insuffisante à l'échelle mondiale", le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) et le réseau coopératif d'achats hospitaliers UniHA, ont décidé d'unir leurs forces pour lancer "un programme commun d'achat de surblouses en tissu pouvant se substituer aux surblouses en non-tissé", ont annoncé le 22 avril les deux centrales dans un communiqué commun.

Cette initiative, qui a reçu l'appui du ministère de la santé, vise à faire fabriquer en quelques semaines plus d'un million de surblouses en tissu afin de parer aux besoins les plus urgents de l'ensemble des structures des secteurs sanitaire et médico-social, qu'elles relèvent du secteur public ou privé (hôpitaux, cliniques, Ehpad, etc.).

Les deux centrales ont décidé de faire appel à un groupement d'opérateurs économiques composé de 3 entreprises (ALM-Halbout, Granjard et Mulliez) spécialistes de l'habillement dans le secteur de la santé et déjà titulaires de marchés des centrales d'achat du Resah et d'UniHA. Le groupement a lancé la fabrication de 580.000 surblouses en tissu, livrables de manière échelonnée d'ici la fin juin.

Elles ont également décidé de solliciter les entreprises du secteur de la confection ayant la possibilité de fabriquer des surblouses en tissu sur la base du cahier des charges établi par l'Institut français du textile et de l'habillement (cf dépêche TecHopital). Un appel à participation a été lancé dans cette perspective à travers le canal du comité stratégique de filière textile mode et luxe.

L'utilisation massive de surblouses en tissu nécessitant des besoins importants en termes de collecte et de lavage du linge, le Resah et UniHA ont pris contact avec les blanchisseries publiques et privées intervenant habituellement dans le traitement du linge hospitalier afin de s'assurer qu'elles se préparent à faire face à la demande.
"Un programme complémentaire d'acquisition de tabliers en plastique qui ont vocation à compléter l'utilisation des surblouses en tissu en cas de risque de projection a par ailleurs été lancé."

Enfin, Resah et UniHA ont décidé dès à présent de lancer une étude économique auprès des établissements ou groupes d'établissements qui recevront les premières livraisons de surblouses en tissu, "afin de comparer le coût global d'utilisation pour chaque intervention du personnel soignant d'une blouse en tissu par rapport à celui d'une blouse en non-tissé".

"Cette étude, à laquelle sera aussi associée une mesure d'impact environnemental, permettra d'éclairer les établissements consommateurs de surblouses pour déterminer le seuil et le moment, à partir desquels un retour au non-tissé, dont la demande risque d'être durablement en tension, peut être envisagé", notent les centrales dans leur communiqué.

UniHa a annoncé le 21 avril avoir mis en place une nouvelle plateforme d'approvisionnement en solutions et gel hydro-alcooliques ("store.uniha.org") pour les établissements de santé publics et privés à but non lucratif, rappelle-t-on (cf brève TecHopital).

Les blouses consommées (selon UniHA et Resah)
La surblouse en textile est changée à chaque soin comme une blouse jetable. Une unité de soins accueillant des patients atteints par le virus Covid-19 utilise 20 surblouses jetables en moyenne par patient et par jour.
Le passage aux surblouses réutilisables en textile nécessite de disposer de 80 surblouses en textile par lit Covid-19 occupé.
Une surblouse textile peut être lavée environ 100 fois.
Sur une période de 400 jours dans une unité d'hospitalisation de 20 patients Covid-19, 1.600 surblouses en textile seront consommées, contre 160.000 surblouses jetables.

gdl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information

Il n'y a pas encore de commentaire sur cette publication.
Soyez le premier à réagir

Pour commenter cet article identifiez-vous ou enregistrez-vous si vous ne l'avez pas encore fait
Les offres
Agenda